6-picture1

Fonctions

Le système olfactif, comme tous les sens, détecte, discrimine, segmente le signal, ici chimique, et en identifie parfois la source.

On ne dispose pas d'un vocabulaire dédié pour décrire l'odeur, on cite sa source : odeur de ... citron, … bord de mer, etc. Ce qui est extrêmement précis, bien plus que les catégories comme bleu, rouge, jaune pour les couleurs : à réfléchir par tous ceux qui croient qu'on a pas de vocabulaire pour parler des odeurs !

6-picture2

Tests olfactifs

On évalue très mal sa propre capacité à sentir les odeurs. Seuls des tests olfactifs normalisés  peuvent vous renseigner ou informer le médecin sur l'état fonctionnel de votre système olfactif. 

Ainsi, on peut se dire que faire des enquêtes par téléphone sur ce que les malades de la COVID19 pensent de leur olfaction, c'est, à peu près, aussi performant que pisser dans un violon !

Orthosmie

Certains souffrent d'un déficit particulier vis à vis de certains odorants, alors qu'ils ont une olfaction généralement correcte (on parle d'"hyposmie" ou "anosmie" dites spécifiques). Dans certains cas au moins, on peut les aider à réduire cet handicap.

Certains perdent l'olfaction, à la suite d'un choc sur le crâne, à la suite d'un rhume même bénin... Là, une récupération fonctionnelle peut survenir spontanément... parfois avec un très long délai (des mois, voire des années)... La réhabilitation d'une olfaction défaillante, c'est ce que j'appelle l'orthosmie. Il y a peut-être, quelque chose à faire ! Aujourd'hui, la seule chose qu'on puisse faire, c'est essayer de raccourcir le délai de la récupération.

Pendant ces phases de récupération, il est fort possible que, transitoirement, le patient sente des odeurs sans objet, ou bien sente des sources sans les reconnaître. Phantosmies et allosmies, qui semblent assez fréquentes mais difficiles à observer car ceux qui en souffrent ne sont pas toujours sous le regard du spécialiste. Du coup, ces phénomènes sont mal compris et pas forcément pris en charge.

On peut aussi perdre le goût (agueusie), c'est à dire de la perception orale du sucré, du salé etc... Olfaction et gustation, odeurs et saveurs, deux systèmes sensoriels bien distincts, par la localisation de leurs récepteurs, mais aussi par leurs parcours intra cérébraux. La perte simultanée de l'odorat et du goût est donc exceptionnelle.

Si vous avez de tels troubles, vous pourriez me les confier, les décrire... sicardgilles@orange.fr